Ifigha perpétue la tradition.

22 Fév 2015

ifighaIfigha perpétue la tradition.

Sous le thème « l’olivier entre inquiétude et espérance », l’APC d’Ifigha, en collaboration avec le comité et l’association du village Thabourth Ath Ghobri, a organisé la deuxième édition de la Fête de l’olivier sous le patronage de l’APW de Tizi-Ouzou.

La cérémonie a eu lieu, hier et avant-hier, à l’école primaire Yahou Ali sise au village Thabourth dans la commune d’Ifigha, à 15 km de la daïra d’Azazga et à environ 56 km de Tizi-Ouzou. Le village Thabourth compte trois huileries traditionnelles et dispose de 150 hectares sur 300 hectares à Ifigha, la grande partie appartient au village Thabourth qui réalise 180 kilos par presse, quatorze fois par jour. L’olivier est symbole de dignité, de résistance et d’identité dont les algériens, notamment les kabyles, sont fières. Plusieurs festivités ont été concoctées par les initiateurs pour célébrer l’événement à double but culturel : perpétuer la tradition de nos ancêtres comme patrimoine et sensibiliser les jeunes agriculteurs à accorder plus d’attention et d’intérêt à l’olivier comme agriculture de montagne qu’on a tendance à perdre au fil des temps et à l’oléiculture comme source à revaloriser. La cérémonie a débuté, avant-hier,  vendredi, avec plusieurs expositions, dégustation de plats préparés à base d’huile d’olive et vente de produits de terroir, à l’image de l’huile d’olive, du miel et de figues sèches. Les exposants, en plus de ceux de la localité, sont venus de plusieurs régions limitrophes comme Bouzeguène et Béjaïa. Plusieurs présentations théâtrales ont été au rendez-vous. Pour clôturer la journée, une conférence sur les risques liés au gaz a été organisée. La deuxième journée a été marquée par la présence du P/APW et du wali qui ont été très touchés par l’accueil chaleureux que lui ont réservé les habitants d’Ifigha. Les autorités et les citoyens s’appuient sur la nécessité  d’organiser régulièrement ce genre d’événement pour préserver nos traditions. « L’olivier est symbole d’identité et de solidité. Un olivier debout, un peuple digne et une Algérie meilleure. Merci à tous ceux qui ont veillé pour la réussite de cette manifestation », a confié le wali de Tizi-ouzou. Dans l’espoir d’analyser la situation alarmante des feux de forêts et tout ce qui dégrade cette richesse, l’association protection environnement APE était présente pour expliquer comment les incendies ravagent les forêts en particulier les oliviers. L’ITMA de Tizi-Ouzou était également présent pour expliquer le rôle des techniciens en agriculture que l’institut forme. D’ailleurs, 280 000 oliviers seront plantés. Après une visite guidée à l’ancien village et la mise en service du gaz naturel pour la totalité du village Thabourth, les habitants et leurs invités ont eu droit à un déjeuner traditionnel. Deux conférences étaient au menu : Une sur la régression de la production ces deux dernières années suite aux tempêtes de neige de 2012 et les feux de forêts qui sont devenus un phénomène qui suscite l’inquiétude des citoyens qui vivent des revenus de la vente de l’huile d’olive, mais aussi des autorités qui interpellent l’État à intervenir plus en terme d’aménagement des routes pour faciliter l’arrivée des agriculteurs dans leurs champs et de la Protection civile en cas d’incendie. La deuxième conférence s’est basée sur les bienfaits de l’huile d’olive. M. Moussouni Akli, expert en économie à Paris, a insisté sur l’obligation de revenir aux produits de terroir et éclairer les gens pour valoriser de l’huile d’olive afin de répondre aux besoins des citoyens avec l’aide de l’État à renforcer la production pour une économie meilleure et plus rentable et plus qualifiée. Pour clôturer cette édition, les initiateurs ont remis des prix aux meilleurs producteurs. Le P/APC, M. Hami Abdellah, a tenu à remercier tous les présents et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin pour la réussite de l’événement qu’il promet d’encourager afin de faire rendre à l’olivier sa vraie valeur et sa place méritée du moins dans sa localités.

Fatima Ameziane.
Read more at http://www.depechedekabylie.com/national/148835-ifigha-perpetue-la-tradition.html#cczE0jWSmsDBcULS.99