Aghbalou : Figue sèche de Takerboust

15 Mar 2015

Aghbalou : Figue sèche de Takerboust

Un label de qualité sous-exploité !

Même si nous ne disposons pas de chiffres concernant la production de la figue sèche pour l’année passée, il n’en demeure pas moins que la commune d’Aghbalou est l’un des leaders dans la production de ce fruit tant prisé par les ménages dans la région.

La figue sèche de Takerboust est déjà un label de par sa qualité gustative. Si vous vous rendiez au marché (de Tazmalt, de M’Chedallah,…), vous remarqueriez des marchands de figues sèches, qui étalent ce fruit conditionné dans un emballage de fortune (pochettes en plastiques) en vous jurant par tous les Dieux que ces figues sèches sont cueillies des vergers haut perchés de Takerboust ! C’est dire que ce produit du terroir a beaucoup de valeur et chez les vendeurs et chez les consommateurs. Depuis des lustres, ce fruit, séché à l’air libre, est considéré comme un nutriment incontournable chez les Kabyles, qui le voient même comme un remède à beaucoup de maladies, à l’instar des colopathies et des problèmes respiratoires. Imbibée dans de l’huile d’olive et mélangée avec un peu de la poudre de blé grillé, appelée communément Tizemmit, la figue sèche se révèle être un plat plus que nutritionnel, mais médicinal, qui requinque et renforce la santé du consommateur. Dommage que la culture de la figue dans cette contrée ne bénéficie pas de tous les égards, et les agriculteurs, propriétaires de vergers de figuiers, ne sont pas aidés et encouragés de sorte à augmenter la production de ce fruit sec, qui se consomme très bien, eu égard à la demande en ce produit qui augmente d’année en année. « Si seulement les petits producteurs de la figue fraîche et sèche mettaient la main dans la main pour créer une coopérative locale, afin de booster cette filière en créant un label bien de chez nous. La volonté manque malheureusement, et la culture de la figue est toujours assujettie aux procédés archaïques, lesquels n’encouragent guère son développement, en dépit de sa bonne qualité gustative ! », déplore un habitant de la localité. Nonobstant tout, ce produit du terroir se vend très bien et atterrit même sur les tables des étrangers, qui le dégustent non sans le trouver exquis !

Read more at http://www.depechedekabylie.com/kabylie/bouira/149699-un-label-de-qualite-sous-exploite.html#Ugw4E1dRzil4810q.99