3ème édition de la Foire de l’huile d’olive à Béni-Amrane

14 Fév 2015

béni amrane3ème  Foire de l’huile d’olive de Kabylie  à Béni-Amrane.

Placée, cette année encore, sous le signe de la convivialité, la 3ème foire de l’huile d’olive de Kabylie à Béni-Amrane est célébrée, depuis avant-hier jeudi, au chef-lieu communal de Beni-Amrane, à proximité du complexe sportif Ali Djedir, et durera aujourd’hui encore. Accompagné d’autres responsables locaux, le wali de Boumerdès, Kamel Abbes, a procédé au lancement du coup d’envoi de cette manifestation, qui a pris l’aspect d’une foire avec des dizaines d’exposants, venus de différentes wilayas du pays, entre autres Tizi-Ouzou, Béjaïa, Msila, Bouira et Chlef. A ces producteurs qui feront découvrir aux visiteurs, au cours de dégustations, différentes saveurs d’huile d’olive, se sont joints des producteurs de différentes variétés de miel pur. Mais l’on s’intéresse plutôt, en cette occasion, à l’huile d’olive dont la production nationale a atteint cette année plus de 73 quintaux, alors qu’elle ne dépassait pas, la saison dernière, 52 quintaux. Autre précision : en 2014 – 2015, on a enregistré une production oléicole de 11 quintaux sur une superficie de 8 ha, alors que la production globale est cette saison  de 15, 228, 05 hectolitres , pour une superficie productive de 6716 ha. En dépit de cette hausse de la production, les prix de l’huile d’olive n’ont point baissé, par rapport à l’année écoulée où le litre était fixé localement à 700 DA. Dans l’un des stands, deux jeunes exposants, originaires du douar d’Ath-Khelifa, ont expliqué que leur «nouveau métier», après avoir travaillé comme manœuvres dans différents chantiers de la construction immobilière, consiste à «revendre de l’huile, extraite dans un moulin moderne, de quantités d’olives que nous avons achetées en période de cueillette». Ambitionnant de «réussir», ils se sont lancés «en dépit de manque de fonds», ont-ils soutenu, «dans la production de dérivés d’huile d’olives, entre autres les détergents et produits cosmétiques. Les visiteurs prennent connaissance, à l’occasion de cette foire, de l’existence de différentes variétés d’huile d’olive, entres autres celle baptisée  »El Yakine ». «C’est une huile de la wilaya de M’sila, où le climat est sec, favorisant la production de l’olivier dans de meilleures conditions chimico-agricoles», a expliqué en substance le gérant du stand en question. Cette manifestation, considérée aussi par les agriculteurs concernés comme une occasion d’échanges de points de vue et d’expériences, a vu également la participation de certains instituts agricoles de formation, à l’instar de l’I.T.M.A.S de Tizi-Ouzou.  Établi à Boukhalfa depuis 1968, cet institut assure, selon l’une de ses responsables, mademoiselle Heni Nadia, des formations d’agriculteurs de montagne et d’adjoints techniques de l’agriculture, en plus du perfectionnement des cadres du secteur. Le cursus d’une durée de deux ans, a-t-on ajouté, est proposé pour les deux premières filières citées aux élèves de terminale des lycées et à ceux disposant de la quatrième année moyenne. Cette école de formation professionnelle, prenant en charge aussi des jeunes de département environnants, organise périodiquement des partenariats avec d’autres organismes d’enseignement d’outre- mer, a-t-on ajouté.
Source :Dépêche de Kabylie .