150 exposants à la 18ème fête de l’olive.

28 Fév 2015

Akbou : La clôture est prévue aujourd’hui

150 exposants à la 18ème fête de l’olive

La 18ème fête de l’olive d’Akbou prendra fin aujourd’hui, samedi. Durant trois jours (du 26 au 28 de ce mois), les visiteurs ont pu s’y rendre pour acheter des produits agricoles du terroir ou sillonner les stands pour le plaisir des yeux. L’école primaire se trouvant à proximité du siège de l’APC où se tient cette manifestation agricole grandiose consacrée à l’olive et ses dérivés ainsi qu’à d’autres produits n’a pu contenir les 150 exposants venus de plusieurs wilayas du pays. Il a fallu donc installer des chapiteaux le long de la rue jouxtant l’école pour satisfaire tout le monde. Côté visiteurs, ils commençaient à converger vers le lieu de la fête dès 8h du matin, même si l’inauguration était prévue à 13h. Les rues étaient bloquées par d’immenses embouteillages qui se formaient de par le nombre de voitures en circulation qui a peut être quadruplé dans l’ancienne ville. Les parkings étaient pleins à craquer. Tout cela a été pris en compte par les organisateurs qui ont ouvert les portes aux visiteurs dès 9h du matin, c’est-à-dire avant l’arrivée des officiels pour son inauguration. À l’intérieur de l’école, les visiteurs ont découvert une vraie caverne d’Ali Baba, où toutes sortes de produits agricoles, de l’artisanat, … ont été exposées par les producteurs eux-mêmes. En effet, la diversité existe et les prix varient d’un exposant à un autre. Par exemple, l’huile d’olive est cédée entre 600 et 700 dinars le litre, l’olive noire conservée traditionnellement se vend entre 500 et 600 dinars, la margine consommable (Amourage) entre 150 et 200 dinars, la figue sèche entre 600 et 800 dinars en fonction de la qualité. Seul le miel est vendu à 4 500 dinars, un prix en deçà de celui pratiqué en dehors de cette foire, lequel flirte avec les 6 000 dinars. Un producteur à qui on a demandé la cause d’une telle cherté nous dira : « quand les prix des produits manufacturés ou importés augmentent ; automatiquement, ils se répercutent sur les prix des produits agricoles suite à l’augmentation des facteurs de production dans le domaine agricole ». Il est à souligner que les organisateurs escomptent déjà des résultats meilleurs, et ce, suite à la grande affluence des visiteurs d’une part, et la réputation que s’est faite cette fête d’autre part, vu que certains exposants sont venus d’autres wilayas du pays, notamment de Tizi-Ouzou, où ils se comptent par dizaines. Tout porte à croire que cette fête agricole tiendra toutes ses promesses.

L. Beddar
Read more at http://www.depechedekabylie.com/national/149091-150-exposants-a-la-18eme-fete-de-lolive.html#YApWEpfseDEEepXX.99